Les caractéristiques des Lignes à Grande Vitesse

 

 

Caractéristiques de la LGV Paris Sud-Est :


La LGV ne traverse aucune zone urbanisée. Elle fut construite sans tunnel, les pentes et les rampes atteignent 35 mm par mètre. Elle a été construite pour une vitesse commerciale de 300 km/h.


Le kilomètre zéro, à l'entrée ou à la sortie de la ligne côté Paris se trouve situé à 29,6 km de la Gare de Lyon. Après 388,9 km, elle rejoint la ligne Lyon - Bourg à Sathonay, à 9 km de la gare de Lyon Part-Dieu.

La gare du Creusot - Montceau-les-Mines - Montchanin est située au PK 273,8 sur la commune d'Ecuisses.

La gare de Mâcon TGV est située au PK 334. La LGV est à double voie, c'est-à-dire que les trains peuvent la parcourir indifféremment dans les deux sens à 270 km/h. On dit que les voies sont "banalisées". Le passage d'une voie à l'autre s'effectue grâce à des appareils de voie franchissables en position déviée à 160 km/h. La ligne est protégée par un grillage de 1,40 m de hauteur dans les zones d'élevage et de 1,80 m dans les zones giboyeuses.

Les courbes ont un rayon minimal de 4000 m (sauf trois sites à 3200 m). La largeur totale de la plate-forme est de 13 m et l'écartement entre axe des voies est de 4,20 m.

Le nombre d'ouvrages d'art est de 389 : 380 ponts, 9 viaducs.

Les rails sont de type UIC 60 (60,3 kg au mètre). Ils sont posés sur des traverses en béton. On compte 1666 traverses au kilomètre. De Paris à Lyon, le nombre de traverses vaut 711.382.

La fixation du rail se fait par des attaches classiques "Nabla". Le rail repose sur une semelle en élastomère cannelé de 9 mm d'épaisseur.

Les rails sont soudés par aluminothermie sauf sur les ouvrages en béton précontraint de plus de 100 mètres.

La ligne comprend 4 aiguilles franchies à 220 km/h en voie déviée. Leur longueur est de 209 m et leur poids de 100 tonnes. Elles sont situées aux bifurcations de Pasilly et Mâcon. Les autres aiguilles de 148 m et de 83 tonnes sont placées aux 17 jonctions de banalisation. Elles sont franchissables à la vitesse de 160 km/h.

Les sous-stations au nombre de 8 sont alimentées par EDF en 225 kV. L'espacement moyen des sous-stations est de 40 km. Le câble porteur de la caténaire est en bronze à l'étain de 10,5 mm de diamètre. Ce fil de contact est en cuivre dur de 12,85 mm de diamètre. L'espacement des supports de caténaire est de 63 m maxi. La hauteur du fil de contact au-dessus du rail est de 4,95 m (valeur constante). Des détecteurs de givre sont installés sur mât d'antenne qui donnent des informations au PAR (Poste d'Aiguillage et de Régulation). Le régulateur peut alors provoquer une "mise au rail" de la caténaire réchauffant celle-ci par effet Joule.

Sur la LGV, la signalisation étant en cabine, l'entrée d'un canton est protégée par un repère présentant un triangle jaune sur fond bleu.

L'état d'occupation des cantons est permanent et transmis visuellement en cabine. Cette transmission se fait par le passage dans la voie de courant et de fréquences porteuses qui sont de 1700 Hz, 2300 Hz sur voie 1 et de 2000 Hz et 2600 Hz sur la voie 2.

Le système permet une circulation sur chaque voie dans les deux sens à vitesse limite d'un train toutes les 5 minutes, soit un espacement de 20 km environ.

La longueur des cantons est fonction de la faculté de freinage des trains. En palier, les cantons font 2100 m, ils s'abaissent en rampes à 1200 m et s'élèvent en pentes à 4700 m.


Retour à la page d'accueil
tgveurofrance.com